Les ouragans, 2015 et les records

On l’apprend le 11 novembre 2015, via l’AFP relayée par la RTS : “La saison des ouragans qui vient juste de s’achever a battu tous les records”

ouragansPreuve en est s’il le faut pour convaincre madame Michu que les ouragans sont bel et bien en augmentation, que le changement, c’est maintenant, et que c’est bien fait pour ces pollueurs d’américains qui se les reçoivent dans la tronche.

Revenons à l’article de l’AFP : “L’ouragan le plus puissant jamais enregistré, le plus grand nombre d’ouragans de force majeure détectés dans le Pacifique depuis plus de 40 ans, trois ouragans soufflant simultanément sur cet océan pour la première fois.” Quand je lis ça, je me dis qu’on est pas dans la merde. Le journaliste vient d’écrire une phrase de 3 propositions sans verbe ! Je m’égare…

Retour sur l’année 2015

Si on lit l’article de la NOAA duquel est tiré le papier le l’AFP, une nuance apparaît dès le titre : “Below-normal Atlantic hurricane season ends; active eastern and central Pacific seasons shatter records”. Ah, du coup tandis qu’on “bat des records” dans le Pacifique, l’Atlantique est plus calme. Q’est-ce que ça veut dire au final pour 2015 ? Oui, il y a eu une importante activité dans le Pacifique due à El Niño, comme le rappelle la NOAA et le reprend l’AFP, mais il faut prendre du recul avant de tirer des conclusions hâtives. Comparons 2015 aux données des mesures satellitaires depuis les années 70.

global_running_ace

Puissance cumulée des ouragans depuis 1971

Quand on regarde la puissance totale des ouragans par année, 2015 n’est pas une année exceptionnelle. On ne voit pas de tendance à l’augmentation sur 30 ans et si on veut parler de records 1993 semble être une année de forte activité.

“Ouais, peut-être, mais des ouragans il y en a de plus en plus !”
Regardons l’évolution du nombre d’ouragans depuis 1971 alors :

global_major_freq

Evolution du nombre d’ouragans depuis 1972

Alors là, l’augmentation des ouragans euh non. Juste non. Il n’y en a pas “plus qu’avant”.

Ce que dit le GIEC

Au fait, qu’en pensent nos copains du GIEC, dans leur rapport AR5 de 2013 (1500 pages) que personne n’a lu ? Regardons dans le chapitre 2 :

“Current datasets indicate no significant observed trends in global tropical cyclone frequency over the past century and it remains uncertain whether any reported long-term increases in tropical cyclone frequency are robust, after accounting for past changes in observing capabilities” (caractères engraissés par votre serviteur)

Je crois que c’est clair, il n’y a PAS de tendance à l’augmentation des cyclones lors des 100 dernières années ! Le GIEC c’est quand même le détenteur du consensus scientifique de la Vérité que personne ne conteste (puisque les politiciens s’appuient dessus).

En guise de conclusion, je vous laisse réfléchir à cette petite phrase :

“Le fait que l’on ait des pluies, des typhons, des événements de plus en plus lourds et de plus en plus nombreux, ça, c’est en lien avec le dérèglement climatique”
(L. Fabius, Président de la COP21)

Quand l’OMM fait de la météorologie aussi sérieusement que des astrologues

meteo2050

Les climastrologues escrologistes météorologues de l’OMM ont encore frappé, cette fois avec le soutient de TF1 dans ce bulletin météo plus vrai que nature. Alors, que va être le temps en 2050 ? Peut-on faire barbecue avec des potes au bord du lac le 18 août 2050 vers 12:35 à Tolochenaz ? Puis-je déjà bloquer la date ?

Ah…. euh… ok.

Un début à peu près normal

On a une situation qui n’est pas rare, il fait chaud puis une perturbation débarque et ramène de la pluie dans de l’air frais. Mais pour les grillades à midi ça peut aller, c’est plus tard l’après-midi qu’il flotte par chez nous. (enfin à Tolochenaz, on est jamais sûr, même en 2050)

Mais ça ne va pas durer

Attendez, je vous vois venir, il y a comme un petit air de famille…

2050vs2003

L’année 2003 tout le temps citée en exemple n’est pas une année exceptionnelle du point de vue de la température mondiale.

rss-2014r

Quand les modèles alarmistes annoncent +1,5 degrés max en France en 2050, je vois pas pourquoi une journée typique de 2050 serait une canicule à 40°C !

canicule1etesur4r

Donc le seul but de cette vidéo c’est de dire que la canicule de 2003 va se répéter encore et encore il y a plus de saison madame Michu ah c’est bien vrai mon bon monsieur il y a plus de saison allez bonne journée madame…

catastrophismer

Non, non, tais-toi, tu viens de te griller. Une phrase qui commence comme ça ne peut pas bien se finir. Ah ben ça n’a pas manqué. “Ces phénomènes extrêmes vont s’intensifier à l’échelle du globe.”

Ben pour l’instant c’est la connerie qui s’intensifie, parce que les événements extrêmes, on ne les vois pas s’intensifier, que ce soit les cyclones ou les tornades, il n’y en a pas plus qu’avant. Commençons par arrêter de construire en zone inondable, si personne n’a jamais construit en de tels endroits c’est pas pour rien !

Ca fooooond (mais pas partout)

ommGlace

Ah, oui, effectivement, le minimum de glace en été est plus faible en 2014 qu’en 1996.
Mais… mais ça alors, en 2014 il y a plus de glace qu’en 2012 ?! Je croyais que ça fondait mieux que ça, moi. En 2 ans l’écart s’est réduit de près de la moitié quand on ne compare que ces années !

arctic1996

Quoi ? A l’hémisphère Sud il y a plus de glace en 2014 qu’en 1996 ? Record de glace depuis qu’on fait les observations satellite il y a 30 ans ? Mais enfin, ça doit fondre pourtant ! Envoyons une équipe sur place pour vérifier ça !

antarctic1996

Des données choisies au pif

Elle s’enfonce de plus en plus Evelyne Dhéliat, en nous racontant que les mois d’avril, mai, juin, juillet, août et septembre sont “les plus chauds sur la planète” en 2014.

recordSeptembre1

Prenons le mois de septembre et allons vérifier les données. Alooors, voyons voyons, selon l’index UAH 5.5 septembre 2014 est le 9ème plus chaud mesuré, selon UAH 5.6 c’est le 8ème, selon RSS-MSU 11ème et finalement le 1er plus chaud selon NOAA.  Ah. Donc selon UN institut c’est LE PLUS CHAUD et selon les autres c’est pas un petit écart mais les 8,9 ou 11ème plus chaud. Comme par hasard c’est NOAA qu’on retient. Je vous offre un petit dessin des températures pour les mois de septembre des indices RSS et UAH :

RSS-UAH-Sept

En vertical, l’écart de température moyenne (°C) en horizontal les années. Graphique par Jacques Duran

Ah oui on voit clairement sur les graphiques ci-dessus que 2014 bat des records en septembre ! La même comparaison pour les autres mois pré-cités sera laissée comme exercice au lecteur.

On vous ressort du bon vieux graphique

Bon, là on survit encore, mais personne ne s’attendait à une telle performance : le dépoussiérage du graphique le plus risible de la charla-science moderne !

ommMannr

Vous le connaissez déjà ce graphique ! Non ? Siiii ! Mais oui, c’est bien lui, que vous avez vu dans “Une Vérité Qui Dérange” de notre vieux pote Al Gore.

Il était même monté sur un chariot élévateur pour bien nous montrer comment le niveau de CO2 c’est dramatiquement haut et qu’on a pas pu faire rentrer ça sur l’écran. Plutôt que d’utiliser un pointeur laser ou changer l’échelle du graphique, il nous sort son swag-chariot à faire tomber les nanas (de haut)15g4jt01

Al Gore n’avait pas entièrement sorti ces dessins de son chapeau. Le graphique en rouge c’est le taux de CO2, le graphique en dessous c’est la température. Il a ajouté des données remontant à quelques dizaines de milliers d’années aux données récentes, mais ce qui l’a inspiré c’est le graphique dans l’article Mann et al. (1999) intitulé sobrement “Northern hemisphere temperatures during the past millennium: Inferences, uncertainties, and limitations” paru dans Geophysical Research Letters et qu’on retrouve dans notre vidéo.

hockey_stick_chart_ipcc_large1

 

mann_treeringR

Michael Mann (nom connu de la rédaction)

Les gens du GIEC étaient tellement fier de cette courbe qu’ils l’ont reproduite pas moins de 6 fois dans leur rapport de 2001. Les journalistes aussi ne se sentaient plus pisser devant cette preuve écrasante du réchauffement terrible qui va tous nous bouffer.

  • A partir de 2003, une bataille féroce commence, un statisticien s’intéresse à cette courbe et découvre, outre qu’une partie des données sont traitées n’importe comment que la méthode même utilisée pour calculer la courbe est biaisée. En effet, en aplicant la méthode de Mann sur des données aléatoires, on obtient presque toujours un graphique qui explose sur la droite. On peut pondre ce graphique avec des données boursières si on veut.
  • Un comité d’experts indépendants sous la direction du statisticien Wegman confirme en 2006 que la méthode est incorrecte, que Mann semble se servir de ses relations avec d’autres scientifiques bien placés pour former un barrage de défense dans les revues.
  • L’Académie des sciences américaine délivre un verdict similaire
  • Même le GIEC, lui-même la cible de nombreuse critiques mais faisant toujours autorité dans les sciences climatiques a cessé de publier la courbe dans ses rapports de 2007 et 2014, cela a dû leur faire honte…
  • En angleterre en 2007, la justice a interdit de projeter le film d’Al Gore dans les écoles sans mentionner qu’il contient de la manipulation politique, pointant vers des erreurs dont l’utilisation erronée de ce graphique.

Mais c’est pas important pour Evelyne Dhéliat qui préfère quand même se servir avec assurance d’un graphique faux. Il y en a qui osent tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît.

 Conclusion

Je crois qu’ils nous ont à peu près tout fait dans cette vidéo ! De la peur, du catastrophisme, des annonces partielles, du mensonge

Oui, ça chauffe, mais vous en devenez malhonnêtes pour nous forcer à croire que c’est de notre faute ! C’est une honte de présenter de la science qui continue de progresser avec autant de mauvaise foi. Les données sont publiques. Les observations sont là. Qu’importent les prévisions farfelues…

Pour aller plus loin

Le site Pensée Unique qui relate des détails de la science et des publications sur le sujet

Le site Skyfall qui donne des nouvelles fraîches du réchauffement climatique

Le livre “Le Mythe Climatique” de Benoît Rittaud (2010) aux Editions du Seuil